Carnaval – Ray Celestin

février 6
6 Commentaires

Hello tout le monde !

Je viens de terminer le thriller aux accents jazzy Carnaval de Ray Celestin, publié au Cherche Midi. Je dois avouer que ce fût d’abord sa couverture qui m’a attiré vers cet ouvrage. Et puis, j’avais lu quelques revues sur les blogs et avais envie de lire un policier, pour changer. Alors lorsque je l’ai trouvé d’occasion il y a quelques semaines, je n’ai pas hésité une seconde.

La Nouvelle-Orléans, 1919. Tandis que la musique envahit la ville, un tueur frappe…

J’ai toujours été intrigué par la Louisiane mais plus particulièrement encore par la ville surnommée Big Easy. Sur mon immense liste de voyages à faire, elle y figure parmi les premières places. L’héritage français, la musique partout tout le temps, l’architecture atypique et les traditions multiples de ce mélange des peuples, tout cela me fascine. Le récit de Carnaval se déroulant dans cette ville exceptionnelle, tout était réuni pour me plaire. Et ça n’a pas loupé.

Lorsqu’en 1919 un tueur en série – Le tueur à la hache – s’attaque aux habitants de La Nouvelle-Orléans en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, un journaliste, une jeune secrétaire d’une agence de détectives privés, un ancien policier tout juste sorti de prison vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche…

Découpé en 6 parties, le récit entrecroise les investigations de chacun des personnages (mentionnés au dessus). Chacun avance à son rythme, obtient des informations que les autres n’ont pas encore, ce qui nous permet, à nous lecteurs, de reconstituer petit à petit le puzzle de cette affaire. Beaucoup sont impliqués, les versions diffèrent d’un groupe à l’autre, et l’auteur parvient à garder le suspense quasiment jusqu’à la dernière partie. On découvre également des extraits du journal local, le New Orleans Times-Picayune ainsi que des rapports de polices tout au long du roman. Le tout est très bien ficelé pour nous amener à la résolution, tout en suivant l’évolution des personnages. Ray Celestin a puisé son inspiration dans une véritable série de meurtres qui ont enflammé La Nouvelle-Orléans. Au début du 20ème siècle, la ville croulait sous les tensions raciales, la corruption, le vaudou, le jazz et la mafia. L’auteur nous offre un portrait très réaliste de la ville à cette époque-là. Et j’en redemande. D’ailleurs, je crois qu’un second ouvrage devrait sortir incessamment sous peu, dans lequel on retrouverait le détective et la jeune secrétaire de Carnaval. Affaire à suivre.

  1. Marie

    février 7

    Oh mais elle est excellente cette couverture. Ca fait longtemps que je n’ai pas lu en thriller. J’avoue que l’histoire me donne bien envie. Merci pour ta revue.
    La bise !

    • Manon

      février 7

      J’ai vu la couverture du prochain, elle est tout aussi belle 😉 Merci pour ton commentaire !

  2. Julie Lou

    février 7

    Hello ! Merci à toi pour cet avis complet. Je dois dire que la couverture m’attirait plutôt bien dans les rayons des librairies mais sans jamais savoir réellement ce qu’il donnait alors je suis contente de découvrir ton article aujourd’hui.
    Belle journée à toi.

    • Manon

      février 7

      Merci à toi pour ta visite et ton commentaire !

  3. J’ai beaucoup aimé Carnaval. La suite, Mascarade, a rejoint ma PAL cette semaine. Je vais m’empresser de le lire !

  4. Hello, il a l’ai r très intéressant en effet !
    (Et un livre de plus dans mon dossier Pinterest de bouquins à lire en 2018 :)) Merci beaucoup

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.