Muchachas – Katherine Pancol

octobre 19
4 Commentaires

Bonjour,

pour bien commencer la semaine, je vous parle de ma dernière lecture : Muchachas, tome 1 de Katherine Pancol. Vous avez surement entendu parler de cette trilogie. Les deux premiers volumes sont sortis au format de poche ces derniers mois. Comme j’avais dévoré sa première trilogie Les yeux jaunes des crocodiles etc, j’ai voulu essayé Muchachas. Par contre, j’étais persuadé que c’était une toute nouvelle histoire, qu’on laissait de côté Joséphine Cortès et sa famille. Et bien, surprise ! le premier chapitre nous amène à New York aux côtés d’Hortense (la fille aînée de Joséphine) et de son copain Gary.

Mais ma « déception » n’a pas duré longtemps ! J’ai adoré me replonger dans ces histoires de famille et j’ai aimé en découvrir de nouvelles. Oui car on se retrouve également au milieu d’un nouveau groupe de personnages. Il y a Stella, belle trentenaire, mère de Tom et fille d’une famille terrible. Léonie sa mère, est complètement soumise et persécutée par Ray son mari et sa belle-mère. Elle subie des violences (physiques et psychologiques) conjugales depuis des années mais reste muette en pensant que c’est encore et toujours elle qui a tord et qui fait mal les choses. Certaines scènes sont dures à lire. Mais Stella a décidé d’en finir avec cette vie infernale. Elle prend des distances avec sa famille, se trouve un travail dans une ferraille, s’installe dans une ferme où elle tente d’élever son fils malgré les menaces du « héros » de la ville, son père Ray. Il y a tant de secrets dans la petite commune de Saint-Chaland en Bourgogne, la famille de Stella, les Valenti en cache de lourds. Elle va se battre pour essayer de sauver sa mère et découvrir ce qu’on lui dissimule.

Dans cet ouvrage, on replonge également au coeur de la nouvelle vie remplie d’amour de Joséphine. Elle part vivre à Londres avec Philippe, mais Zoé sa fille cadette, qui laisse son petit ami à Paris, l’entend d’une autre oreille. Elle échafaude des plans pour leurs retrouvailles, en mettant seulement son cousin dans la confidence. Son départ inattendu bouleverse Joséphine. Quand à Hortense, elle piétine un peu pour devenir la nouvelle Coco Chanel. Gary est entrée dans la célèbre école d’art Juilliard et fait des prodiges avec son piano. Il est le protégé d’une vieille dame excentrique qui les loge dans son superbe hôtel particulier. Hortense ne la supporte pas, pourtant elle pourrait devenir sa plus grande alliée pour entrer dans le monde exigu de la mode.

Ainsi Katherine Pancol dépeint les péripéties de deux familles qui semblent à l’opposé l’une de l’autre. Mais on comprend vers la fin du premier tome de Muchachas qu’elles ont finalement un lien. Et je dois vous dire que j’ai bien envie de savoir quelle sera la suite des événements ! Et vous ?

  1. Jess

    octobre 19

    Tout comme toi j’ai été surprise que cette trilogie reprenne celle des yeux jaunes des crocodiles surtout que je l’avais lu à l’envers (j’ai commencé par le 3eme – blonde que je suis).

    Mais on se laisse vite prendre à cette histoire de famille ou chaque personnage nous fait partager son histoire et où chaque histoire s’entremêle a l’autre.

  2. Aurélie

    octobre 19

    J’avais beaucoup aimé les yeux jaunes des crocodiles ainsi que La valse lente des tortues, mais tellement déçue par les écureuils que je ne l’ai pas terminé. Restée sur ma déception je n’ai pas osé reprendre avec la trilogie Muchachas… est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

    • Manon

      octobre 20

      Je ne me rappelle pas avoir été déçue par le dernier tome de la première trilogie mais je l’ai lu il y a plusieurs années alors ma mémoire me fait peut être défaut. Je ne saurais dire si « ça vaut vraiment le coup » de commencer Muchachas, en tout cas, j’ai bien apprécié ce premier tome. Qu’en sera-t-il pour les deux autres ?! A voir !

  3. Gwendoline

    octobre 19

    Je suis justement en train de lire le deuxième et je dois dire que j’ai été déçue de ne pas retrouver Stella dans ce volume (pour le moment) surtout que muchachas 1 nous laisse sur un joli suspens.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *