Bonjour !

Et voici une chouette lecture de « vacances » qui s’achève. En passant chez mes parents il y a quinze jours, j’ai emprunté ce poche, dont la couverture m’avait fait de l’oeil (elle a été réalisée par Manon Bucciarelli). Il s’agit de L’irrésistible histoire du café mysrtille écrit par Mary Simses et traduit par Julie Groleau.

Ellen Branford, jeune et brillante avocate, mène une vie affairée à New York. Pour exaucer les dernières volontés de sa grand-mère, elle se rend à Beacon, minuscule ville côtière du Maine. Elle doit y retrouver l’amour de jeunesse de son aïeule et lui remettre une lettre. L’affaire d’une journée, pense-t-elle…
Mais rien ne va se passer comme prévu : à peine arrivée, Ellen tombe d’un ponton et manque de se noyer. La photo de son sauvetage par un certain Roy fait la une du journal local. Le destinataire de la lettre reste introuvable. Et le passé de sa grand-mère recèle ce qu’Ellen n’aurait jamais pu imaginer. Alors que son séjour se prolonge, la jeune femme se met à douter des choix qu’elle a faits jusqu’ici et qui lui semblaient si solides. A-t-elle vraiment la vie dont elle rêvait ?

J’ai beaucoup apprécié cette lecture, parfaite pour les vacances d’été. Il y a à la fois du suspens avec une histoire de famille riche, une histoire de vie et d’amour, des moments tristes et d’autres hilarants. Comme Ellen, on craque petit à petit pour le personnage de Roy et la ville de Beacon, qui ne semblait pas si accueillante au premier chapitre ! Voici une combinaison idéale pour passer un bon moment !