Pour continuer sur l’impressionnante lancée de septembre, ce mois d’octobre a été très riche en films et séries ! Au chaud sous le plaid pendant que la pluie tombe, Netflix a été mon meilleur compagnon ! Voici donc un récapitulatif de tout ce que j’ai découvert ce mois-ci et plus précisément mes coups de coeur culturels !

Une série

Côté série, j’ai visionné 3 nouveautés grâce à Netflix (je paye mon abonnement, ces articles ne sont en rien sponsorisés). 3 récits et univers complètement différents : Alta Mar que j’avais sur ma liste depuis un petit moment, une série espagnole qui se déroule sur un paquebot dans les années 40. The Politician dont j’avais vu plusieurs affiches en Californie, qui raconte la campagne politique d’un riche lycéen californien. Et enfin Living with yourself que l’on a découvert par hasard. J’ai bien aimé les trois, même si mon choix se porte maintenant sur Living with yourself pour le casting (Paul Rudd !) et le côté humoristique complètement barré !

Miles est un homme qui lutte au quotidien dans sa vie. Lorsqu’il a la possibilité de devenir une meilleure personne grâce à un traitement thermal, il découvre qu’il a été remplacé par une version améliorée de lui-même. Alors qu’il doit faire face aux conséquences involontaires de ces actes, il comprend qu’il doit se battre pour sa femme, sa carrière et sa véritable identité.

Un film

A nouveau ce mois-ci a été très riche cinématographiquement parlant ! Pas moins de 9 nouveaux films découverts. Je me suis fait plaisir en regardant enfin 2 classiques des années 80 : Sixteen candles et The Breakfast Club. Mais j’ai aussi vu plusieurs dessins animés tels que Toys story 4, Comme des bêtes 2 et j’ai revu le dernier Astérix. Puis j’ai vu Dark Phenix (enfin !), Nos vies après eux, Focus, Falling Inn Love et Le roi lion. Bon par contre, je n’ai pas vraiment eu de gros coup de coeur sur cette fournée de nouveaux films. J’ai passé un bon moment à chaque fois mais sans plus… Je dirais néanmoins que Sixteen Candles est celui qui m’a le plus surpris. En effet, je ne connaissais pas vraiment le synopsis avant de le regarder et j’ai été plutôt « agréablement » surprise, au contraire du Breakfast club qui m’a un peu lassé. Il y a quand même plusieurs points négatifs, notamment le rapport au sexe des personnages adolescents dans ce film. Par exemple, Caroline qui, à moitié inconsciente à cause de l’alcool, ne sait pas si elle a eu des rapports avec un garçon (de 15 ans…), mais qui ne semble pas inquiète du tout… what ? Et puis son mec qui annonce qu’il pourrait la violer de 10 façons différentes s’il le voulait, parce qu’elle est complètement cramée… C’est juste énorme et horrible ! Le coup de la culotte est assez fort aussi je dois dire ! Mais bon, c’était les années 80 j’imagine ? Je suis loin d’être une experte en la matière (cinéma des années 80) mais si vous le souhaitez, Jules de The Rewind Club détaille tous les problèmes de ce film, par ici. En tout cas, si j’en crois les mots plus hauts, cette description n’a rien à voir avec un « coup de coeur’ ni encore un « film favori ». J’imagine qu’il fallait juste que j’en parle mais que ça aurait eu plus sa place dans les « déceptions » ou les « absurdités » du mois !

La journée d’anniversaire d’une adolescente de 16 ans amoureuse du garçon le plus populaire du lycée et aimé du garçon le moins en vue. Et, avec ses parents qui oublient son anniversaire, des grands-parents envahissants et un étudiant étranger sur les bras, tout est fait pour que cette journée soit inoubliable !

Une chanson

La série The Politician m’aura au moins apporté une chose : découvrir la voix de Ben Platt, que je savais chanteur mais dont je ne connaissais pas encore le talent. Il reprend le titre River de Joni Mitchell et j’ai trouvé ça magnifique ! Alors j’ai fouillé Youtube et je suis tombée sur l’un de ses titres à lui. Voici mon favori : Grow as we go. Sa voix est vraiment impressionnante et la chanson très émouvante.

Un coup de coeur culturel

Comme l’an dernier, mon coup de coeur culturel d’octobre, ce sont les maquillages incroyables de Mademoiselle Steph ! Cette année, je trouve qu’elle s’est surpassée ! Du chat de Cheshire à Billie Eilish, en passant par Freddy et BeetleJuice, son travail est incroyable ! Je vous laisse juger par vous-même !