Bonjour bonjour !

Qu’ai-je donc regardé, écouté et aimé au mois d’avril ? Vous commencez à avoir l’habitude, cet article de favoris se compose de 4 sections : la série favorite du mois, le film du mois, la chanson puis le coup de coeur culturel qui peut prendre n’importe quelle forme. On démarre ?

Une série

La saison 2 de The OA, Huge in France, la reprise de GOT (omg !) mais aussi et surtout la superbe série/documentaire proposée par Netflix : Notre planète. Nous sommes actuellement à l’épisode 7 : l’eau douce, et je constate à l’instant qu’il ne reste qu’un seul épisode après celui-ci. J’espère vraiment qu’une nouvelle saison sera réalisée car cette série est superbe et tellement importante. Commentée par David Attenborough (quelle voix !), j’ai appris plus en quelques épisodes que ces 10 dernières années ! Je vous la recommande vraiment. Notre planète est magique, la nature a une logique imparable qui ne fonctionne que si tous les éléments sont présents et en bonne santé. Autant les animaux que les plantes, mais également la météo. Notre rôle jusque là a été destructeur, cela doit changer.

Embarquez pour un voyage inoubliable au cœur des paysages les plus spectaculaires au monde.

Un film

Le mois d’avril fut également productif côté cinéma. En effet, j’ai découvert huit nouveaux films, en salles ou sur mon canapé grâce à Netflix. Unicorn store, The perfect date, Qui emmènerais-tu sur une île déserte, Quelqu’un de bien voici les quatre films visionnés sur la plateforme. Des films « légers », parfaits pour des après-midi pluvieux. Puis j’ai enfin pu voir Sauver ou périr avec Pierre Niney et Anaïs Demoustier. Etant fille de pompier (bien que volontaire et non professionnel comme le personnage principal) j’ai forcément été plus que touchée par cette histoire. Ce film est beau, dur et nécessaire. Enfin, j’ai été voir Avengers : Endgame jeudi dernier (et non je n’ai pas pleuré), j’ai aussi vu If Beale Street could talk et Glass il y a 2 jours. C’est ce dernier que j’ai préféré ce mois-ci. J’avais bien sûr vu Unbreakable et Split avant de visionner ce dernier opus de la trilogie de M. Night Shyamalan. Comme pour Split, j’ai été bluffée par la prestation de James McAvoy. Et j’ai aussi plus apprécié Bruce Willis dans ce dernier acte que dans le premier. La surprise fut d’y trouver Sarah Paulson (qui est excellente comme toujours) et d’y retrouver Spencer Treat Clark, qui joue le rôle du fils de Bruce Willis. J’ai beaucoup aimé ce mélange de genre : thriller, fantastique, psychologique.

Peu de temps après les événements relatés dans Split, David Dunn – l’homme incassable – poursuit sa traque de La Bête, surnom donné à Kevin Crumb depuis qu’on le sait capable d’endosser 23 personnalités différentes. De son côté, le mystérieux homme souffrant du syndrome des os de verre Elijah Price suscite à nouveau l’intérêt des forces de l’ordre en affirmant détenir des informations capitales sur les deux hommes…

Une chanson

Plusieurs coups de coeur ce mois-ci pour des titres très différents. D’abord, je me suis finalement laissée emporter par la tendance Angèle. Le clip de Balance ton quoi a fait penché la balance (avec en guest Pierre Niney, encore). J’ai également craqué pour Earth de Lil Dicky, et ses très nombreux featuring ! Mais c’est du duo Robbie Williams/ Bob Sinclar dont je vous parle aujourd’hui et de leur chanson Romantico Electrico que j’adoooore ! Les deux artistes se sont rencontrés lors d’un gala dans le lycée français où vont leurs enfants aux USA et ils ont décidé de faire un titre ensemble. Merci pour ce heureux hasard !

Un coup de coeur culturel

J’ai découvert grâce à Fubiz sur Twitter, le compte Instagram de Luigi Kemo, illustrateur italien, qui entre autres choses, joue avec les lignes des feuilles de papier. On retrouve de nombreux personnages Disney dans ses dessins et ses montages rigolos. Je vous laisse découvrir son compte en cliquant sur son nom plus haut.

Excellente semaine à tous et à jeudi pour une nouvelle couverture !