Au bonheur des lettres – Shaun Usher

février 27
1 Commentaire

Bonjour tout le monde !

En observant ma bibliothèque ce matin, je me suis rendue compte que je ne vous avais jamais parlé de cet ouvrage reçu pour Noël 2014. Au bonheur des lettres est paru aux Éditions du sous-sol dans la collection Beaux-Livres cette même année. C’est un magnifique objet, un beau livre de plus de 360 pages où sont rassemblées des lettres historiques. Ces courriers ont été recueillis par Shaun Usher, écrivain et fondateur du blog Letters of note. Il est un véritable défenseur du genre épistolaire. En 2015, l’auteur a publié Au bonheur des listes.

Cet ouvrage regroupe 125 lettres de tous horizons, tirées du site de l’auteur. Chaque courrier est traduit par Claire Debru et l’on retrouve la traduction soit sur la page en face du scan de la véritable lettre soit en fin d’ouvrage pour les fac-similés. Pour chaque correspondance, un point historique est fait, nous permettant de comprendre le contexte. On commence ce recueil avec une lettre de la reine Elizabeth II adressée au président Eisenhower dans laquelle elle lui confie la recette des drops scones. Et on le termine avec le récit du caporal Kurt Vonnegut à sa famille, où il décrit son expérience et la façon dont il a survécu aux bombardements de la ville de Dresde, enfermé dans l’abattoir 5.
Entre ces deux lettres, on peut lire des échanges de tous types et de tous temps : Roald Dahl remerciant la jeune Amy Corcoran pour le rêve qu’elle lui a envoyé après sa lecture du Bon gros géant (1989) ; Elvis Presley proposant ses services à Nixon pendant la guerre comme « Agent Fédéral Hors Cadre » afin d’obtenir un badge qui manque à sa collection, celui du Bureau des narcotiques et des drogues dangereuses (1970) ; John Steinbeck répondant à la lettre de son fils Thom 14 ans et lui donnant des conseils sur l’amour (1958) ; une courte lettre d’amour de Zelda Fitzgerald à son mari, suite à une dispute (1920) ; Galilée décrivant son premier télescope et ce qu’il a observé avec au doge de Venise, Leonardo Donato (1610) ; Iggy Pop conseillant une jeune fan française en détresse (1995) ; etc etc.
Cet ouvrage est un véritable hommage à la correspondance dans laquelle se reflètent joies, drames, passions, horreurs, conseils, autant de pépites qui forment notre quotidien.

IMG_1738

Je ne peux plus lutter davantage, lettre de suicide de Virginia Woolf à Leonard Woolf (Mars 1941).

IMG_1736

Prépare-toi au combat et écris-moi ! lettre de Jack Kerouac à Marlon Brando (1957), lui suggérant d’acheter les droits d’adaptation de Sur la route et de jouer le rôle de Moriarty. Brando ne répondra jamais. Le livre ne sera adapté qu’en 2012.

IMG_1737

Oui, Virginia, il y a bien un Père Noël, échange entre la jeune Virginia O’Hanlon (8 ans) et le rédacteur en chef du Sun à propos de l’existence du Père Noël (1897).

On retrouve encore bien d’autres courriers de personnages connus dans ce recueil, plus inattendus et farfelus les uns que les autres. Fidel Castro, John F. Kennedy, Fiodor Dostoïevski, Louis Amstrong, Albert Einstein, Nick Cave, Groucho Marx, Katharine Hepburn, Mick Jagger, Jack l’Éventreur, Charles Dickens, Clementine Churchill, Leonardo da Vinci, Ernest Hemingway, Mary Stuart, Emily Dickinson etc. Ce livre est à feuilleter quand bon vous semble, une, deux ou trois lettres d’un coup, peu importe. Je suis vraiment ravie de l’avoir reçu, il n’était pas sur ma liste mais c’est une très belle découverte. Et j’imagine qu’Au bonheur des listes doit être tout aussi cocasse et étonnant.

  1. Amélie

    février 28

    Omg, ce livre a l’air absolument génial!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *