Salut tout le monde !

On se retrouve pour une nouvelle fournée de « belles » couvertures ! Je mets des guillemets car la beauté est relative à tout un chacun, non ? Les couvertures que je présente sont belles pour moi mais elles ne le sont peut être pas pour vous ! C’est d’ailleurs ce que je voudrais savoir, alors partagez vos impressions. Si j’ai vraiment des goûts de ch…tes, il faut me le dire ^^

Ce jeudi, on va fouiller du côté des éditions Zulma, dont les couvertures sont reconnaissables entre mille. À ce jour, je n’ai malheureusement lu qu’un seul de leurs ouvrages, La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson, un roman islandais. Sur mes étagères, m’attend le Benjamin Wood : Le complexe d’Eden Bellwether depuis déjà trop longtemps, je plaide coupable. Mais l’envie est là, il me manque juste du temps (dilemme que l’on partage tous…). J’ai vu cet été que Zulma avait créé une collection de poche, dans laquelle a été publié Rosa Candida que l’on me conseille depuis longtemps. Je craquerai peut être bientôt ! Cette nouvelle collection reprend le même principe graphique que celle des romans grand format, seulement dans une version pocket.

Mais venons-en aux couvertures des livres de littérature (française ou étrangère) de Zulma. Vous avez très certainement déjà croisé l’un de ces ouvrages aux couleurs et motifs accrocheurs pour l’oeil. Il est difficile de passer à côté dans un rayon. J’aime ce principe très graphique, design et unique à chaque livre. La plupart des couvertures sont réalisées par David Pearson. Voici une petite sélection de couvertures qui m’ont plu visuellement.

Zulma