Shikanoko – Lian Hearn

janvier 6
Aucun commentaire pour le moment

Salut tout le monde.

La lecture du jour nous emmène dans un Japon médiéval, aux côtés de Shikanoko, le héros de la nouvelle saga de Lian Hearn. Il y a quelques semaines, j’ai reçu de la part de Gallimard Jeunesse via On lit plus fort, ce premier tome Shikanoko, l’enfant du cerf. Vous connaissez peut être déjà cette auteure, elle a écrit Le clan des Otori. Je n’ai jamais lu cette série mais j’en ai toujours eu envie. Découvrir cet univers particulier fait de samouraïs, de mythes japonais, de magie et de guerre à travers ce premier livre me ravit. C’est le début d’une quadrilogie dont tous les tomes sortiront en 2017 (janvier, avril, août et novembre), une très bonne nouvelle pour notre patience !

Laissé pour mort dans la montagne, le jeune Shikanoko trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques. Il devient l’Enfant du cerf. Il parlera aux fantômes et aux esprits protecteurs, il apprendra des hommes et des femmes les plus puissants, il connaîtra le raffinement, l’amour et les sentiments les plus purs, mais aussi la bestialité, la cruauté et les machinations politiques…

Lian Hearn renoue avec son univers de prédilection et dévoile dans ce prequel les origines mythiques du Clan des Otori. Elle nous plonge dans un monde envoûtant où se mêlent les aventures de samouraïs traditionnelles et une dimension surnaturelle d’une grande originalité. 

Cette histoire de magie, d’amour, de revanche est fabuleuse. On se laisse très facilement emporter par le récit. Seuls les noms de lieux et de personnages peuvent être difficiles à prononcer et à retenir mais une fois entraîné et grâce à la carte et à la présentation des différents personnages en début d’ouvrage, on parvient à y voir plus clair. Je dois bien avouer que cette période de l’Histoire japonaise m’ait peu connue mais m’intrigue beaucoup. Ces grandes familles, très superstitieuses et respectueuses des dieux et autres créatures mythiques, qui s’unissent pour obtenir des territoires toujours plus grands, être toujours plus puissantes et qui n’hésitent pas à combattre pour cela. Ces guerriers dont l’unique souhait est d’avoir une belle mort, courageuse et honorable. En un sens, cela me rappelle les vikings, bien que leurs coutumes soient très différentes.
Je suis très contente de cette lecture et vous encourage à la lire à votre tour, si le thème vous intéresse bien sûr. Ce livre est publié dans la collection grand format des romans ados de Gallimard Jeunesse, il est disponible en librairie depuis mercredi. Bon week-end à tous.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *