Sauveur & Fils – Marie-Aude Murail

avril 22
3 Commentaires

Bien le bonsoir,

voici mon article sur un chouette roman pour adolescents, en librairie depuis mercredi dernier. Il est paru à l’école des loisirs et est écrit par Marie-Aude Murail. Il se nomme Sauveur & Fils. J’avais récupéré ces épreuves non corrigées à la librairie le week-end dernier, parmi un sac plein qui m’attend encore. J’ai commencé par celui-là, car je ne lis pas assez de romans de l’école des loisirs, alors qu’ils publient d’excellents auteurs. Et je suis ravie de mon choix !

Voici le résumé de la 4ème de couverture :

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 m pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la maman vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur a oublié le sien. Ne devrait-il pas protéger ce petit garçon, Lazare, 8 ans, qui est sont fils, menacé par un secret ?

Lazare et son papa Sauveur habitent Orléans depuis 6 ans. Ils ont quitté la Martinique à la suite du décès de sa maman, Isabelle. À l’école, Lazare a un ami, Paul, dont la maman est à nouveau célibataire et la soeur une adolescente des plus chiantes. Un ami, c’est beaucoup lui a dit son père. Et Lazare n’en changerait pour rien au monde. Lorsqu’il rentre de l’école, le garçon a pris l’habitude d’écouter in cognito les rendez-vous de son père. Il connait tous ses patients. Quand il ne comprend pas un terme employé lors de l’entretien, il fonce vers l’ordinateur et fait une recherche sur Google. Scarification, transgenre, gouine etc. Son père ne se rend compte de rien, même lorsque Lazare connait déjà le prénom de Gabin, l’ado qui vient squatter leur canapé pendant que sa mère est internée en hôpital psychiatrique. Le garçon est curieux, il se pose mille questions. Pourquoi n’y a-t-il pas de photos à la maison ? Pourquoi une de ses camarades ne veut pas croire que sa maman était blanche ? Qu’est-ce qu’un quimbois ? Pourquoi en reçoivent-ils ?

Ce roman plein d’émotions déversées dans le cabinet du Docteur Saint-Yves est rafraîchissant. Cette fois, le récit ne se concentre pas sur un seul problème de l’adolescence ou de la famille, mais bien sur plusieurs. Il n’y a pas de tabous, pas d’euphémismes, on expose les choses clairement et on essaie d’y trouver une solution. Comme Lazare, l’auteur nous cache derrière une porte pour écouter les échanges entre le docteur et ses patients. Et bien que les différentes histoires soient tristes, attachantes, injustes, c’est celle de Lazare qui est la plus mystérieuse. On se place une nouvelle fois à la place du garçon pour essayer de comprendre. Mais quand cela concerne son passé, Sauveur n’est pas aussi honnête qu’il le voudrait. Il a un lourd secret qu’il peine à expliquer à son fils et qui va finir par le mettre en danger.
Je vous recommande cette lecture, je pense qu’elle peut être bénéfique pour des ados. Et pour les adultes, elle est rapide et très agréable. Bonne soirée !

PS: il y a un hamster dans une mini baignoire sur la couverture finale. Pourquoi ? Il faut lire l’ouvrage pour le savoir !

  1. Mélanie

    avril 22

    Il a l’air si bien, il est dans ma PAL aussi, j’ai hâte de m’y attelet, mais la couverture est complètement WTF, entre celle là et celle de Les Garçons ne tricotent pas (en public) c’est un peu la saison…

  2. Samsha

    avril 22

    J’en ai entendu parler et ce livre me tente beaucoup… J’adore cette auteure donc j’ai hâte de découvrir ce petit nouveau 😉

  3. Marie Aude Murail a bercé mon adolescence =)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *