Les frères Sisters – Patrick DeWitt

octobre 7
Aucun commentaire pour le moment

Hello,

un joli imprévu cette semaine m’a permis de passer pas mal de temps dans le train. De ce fait, j’ai pu terminé ma lecture en cours et largement entamé une nouvelle. Je vous parle donc aujourd’hui des Frères Sisters de Patrick DeWitt. J’ai lu la version de poche, publiée chez Babel. Si vous aimez les westerns et l’humour noir et décalé, ce livre devrait vous plaire.

Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, où ils ont pour mission d’exécuter un chercheur d’or. Tandis que Charlie galope sans états d’âme – mais non sans eau-de-vie – vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur la pertinence de la funeste activité à laquelle tous deux s’adonnent, au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec les individus patibulaires ou visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or. 

Ce livre était dans ma wish list puis dans ma Pal depuis un petit moment déjà. La libraire avec qui j’ai travaillé le conseille beaucoup, c’est un de ses coups de coeur (même si ce n’est plus une nouveauté). J’avais donc hâte de le découvrir. Maintenant que c’est chose faite, je ne suis pas déçue !

Le narrateur de cette trépidante aventure n’est autre que Eli, le frère Sisters qui doute de son emploi et de son avenir. Au fur et à mesure de leur avancée, on le voit évoluer et se dissocier de son frère. Il découvre la brosse à dent et ne jure que par le goût de menthe qui reste en bouche après utilisation. Il décide de perdre du poids pour plaire un peu plus aux femmes. Mais malgré sa volonté, son appétit est aussi grand qu’avant. Eli s’attache à son cheval pourtant mal en point et refuse d’en changer. Il se promet aussi qu’après cette mission, il déposera les armes et se trouvera un endroit calme pour monter son propre magasin. Pendant ce temps-là, Charlie se soûle chaque soir au saloon et se réveille chaque matin avec une gueule de bois que seule la morphine peut apaiser. Les frères Sisters parviennent malgré tout jusqu’en Californie où l’objet de leur mission n’est pas aussi évident qu’ils le croyaient. Pourquoi toujours tuer sans se poser de questions, pour le compte d’un homme riche, alors que l’on pourrait s’associer et devenir riche à son tour ?

Ce roman est vraiment excellent. Ce n’est pas le classique western que l’on connaît tous, il y a un côté décalé qui vient des personnages et de l’humour de l’auteur. Eli et son frère sont plus que de simples tueurs professionnels. Charlie est tout de même très stéréotypé mais il évolue lui aussi au final. Ces deux hommes adultes, ensemble depuis leur plus jeune âge, se disputent, sont souvent en désaccord, souhaiteraient parfois faire cavalier seul, mais finissent pourtant toujours ensemble, même après cette ultime mission. Je vous recommande grandement ce roman, pour voyager et se marrer aux côtés de cowboys particuliers.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *