Le principe de Pauline – Didier Van Cauwelaert

avril 5
3 Commentaires

Bonjour bonjour,

voici enfin un nouvel article depuis le « A cover a week » de jeudi dernier ! Et c’est une lecture, hourra ! J’ai reçu la semaine dernière le livre choisi dans la sélection du mois de mars 2016 au Livre de Poche. Il s’agit d’un ouvrage de Didier Van Cauwelaert : Le principe de Pauline, initialement publié chez Albin Michel en 2014.

Pauline a un grand principe, dans la vie : l’amour sert à construire une véritable amitié. Maxime et moi en sommes la démonstration vivante. Nous aurions pu nous contenter d’aimer la même femme, d’être des rivaux compréhensifs… Mais non. Maxime, pour appliquer le principe de Pauline, a voulu devenir mon protecteur. Et c’est ainsi qu’un voyou à la générosité catastrophique a pris en main le destin d’un romancier à problèmes…

Pauline, Maxime et Quincy forment un trio des plus étonnant ! Leur histoire est à la fois cocasse, décalée, parfois grave mais jamais désabusée. Déjà, leur rencontre n’a rien de banale. Quincy Farriol est un jeune auteur des éditions Portance, invité par Mme Voisin, libraire à Saint-Pierre-des-Alpes pour la remise du Prix de la maison d’arrêt, pour son roman l’Énergie du ver de terre. C’est dans cette petite librairie qu’il rencontre Pauline, étudiante en informatique, venant en aide à la libraire lors d’événements de ce type. Elle est aussi la petite amie de Maxime, détenu de la maison d’arrêt et premier membre du jury qui a élu le roman de Quincy. Derrière ce prix et cette invitation, toute une stratégie a été imaginée par les amants pour les aider à surmonter leur séparation. Mais ils n’ont pas tout à fait le même but et Quincy se retrouve coincé entre eux deux, lors de ce week-end qui bouleverse sa vie pour toujours.

C’est un roman déroutant, mêlant une histoire d’amour et d’amitié pleine de fantaisie. On y découvre les débuts d’Internet grâce aux études de Pauline, le monde de l’édition des années 90 avec Quincy et la politique de l’époque chiraquienne dans tous ses états avec les magouilles de Maxime. Ce n’est pas une lecture coup de coeur mais je suis quand même contente d’avoir découvert cet ouvrage qui change de mes lectures habituelles.

Je pars demain pour 4 jours à Porto, mais j’ai programmé le « A cover a week » de jeudi et je vous montre le superbe livre que j’ai reçu pour mon anniversaire Bibliothèques insolites, samedi !

  1. Je suis intriguée par ce livre et l’avis que tu en fais, aussi je serais donc ravie d’échanger avec toi après lecture de celui-ci! Jouons jouons et peut-être gagnerons nous !
    Bonne journée à toi et merci pour le concours 🙂

    Camille

  2. Lily

    juin 2

    Je découvre ton blog grâce au concours partagé par Petit Pingouin Vert sur Facebook, et je le trouve super chouette ! Je n’ai encore jamais lu de romans de Didier van Cauwelaert, et je me disais justement qu’il fallait que je m’y mette. Ton concours tombe à pic ! 😉

  3. colorandbook

    juin 3

    Il me tente bien et ton avis donne envie. Je tente donc ma chance on sais jamais merci pour ce concours

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *