Le garçon – Marcus Malte

novembre 2
1 Commentaire

Bonjour !

Voici un nouvel article lecture, il était temps ! J’ai été très très lente pour avancer et enfin terminer cette lecture en cours. C’est uniquement ma faute, en aucun cas celle du livre, je tiens à le préciser ! Ce mois-ci (oui, car j’ai presque mis 30 jours pour avaler cet ouvrage…) j’ai lu Le garçon de Marcus Malte, ouvrage publié en septembre aux éditions Zulma, qui m’a été envoyé par Price Minister dans le cadre des Matchs de la Rentrée littéraire 2016. Il a reçu il y a quelques jours le Prix Fémina 2016, amplement mérité à mon avis. Laissez-moi vous en dire un peu plus…

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct. Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, tout à la fois sa soeur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation. Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde. 

Que dire de ce roman ? Je ne vais pas donner plus de détails sur l’histoire, le résumé de l’éditeur est suffisant à mon sens. Je n’ai jamais rien lu de semblable. Honnêtement, j’ai été happée, soufflée, bluffée, éblouie par cet ouvrage. C’est beau, mais dur aussi et érotique parfois. Le garçon est émouvant dans ses découvertes mais il n’est pas naïf. Il est intelligent et peu être cruel. Il va vivre des choses extraordinaires et voyager à travers la France et l’Amérique latine. Quel destin incroyable, alors qu’il aurait pu toute sa vie rester dans sa cabane au fin fond du pays. Ce roman est remarquable (je suis presque à court de synonymes) ! Je suis vraiment ravie de mon choix et vous le conseille grandement ! Finalement, je me dis qu’il y a une raison pour laquelle j’ai pris mon temps avec cette lecture, je voulais savourer, tout simplement et en garder toujours un peu sous le coude pour le lendemain !

  1. Ta chronique donne envie de s’y intéresser 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *