L’assassin royal 3 – Robin Hobb

novembre 9
3 Commentaires

Hello,

cette fois, je n’ai laissé passé que 5 mois et quelques jours entre deux tomes de la série L’assassin Royal de Robin Hobb, et quel plaisir ! J’ai terminé ce week-end le troisième volume La nef du crépuscule. Et maintenant, misère, il me faut absolument la suite ! Ce sera peut être pour Noël, patience ! En attendant, voici les nouvelles péripéties de FiztChevalerie dans ce troisième tome.

Fitz passe beaucoup de temps aux côtés du roi-servant Vérité pour pratiquer l’Art et apprendre à se battre. Burrich le forme à la hache pour être prêt à affronter les Pirates rouges qui reviendront dès les premiers beaux jours. Vérité a fait construire des navires de guerre et compte bien les repousser vers leurs terres. Fitz apprend aussi l’aviron sur l’un des bateaux, au milieu de l’équipage du Rurisk. Cet été-là, il n’a pas beaucoup de temps à consacrer à Molly, ni à la reine-servante Kettricken, ni encore à son roi Subtil. Les côtes du royaume des Six-Duchés sont assaillies, ravagées et pillées et les choses s’aggravent également au sein même de Castelcerf. Vérité décide de partir sur les traces des Anciens pour réclamer l’aide offerte des siècles plus tôt. Pendant ce temps, Royal, le dernier fils du roi (et son préféré), profite de cette absence pour mettre en place son plan afin de récupérer la couronne. Subtil n’est plus que l’ombre de lui-même et ça ne va pas en s’arrangeant. Seules de rares personnes sont autorisées de l’approcher. La reine, qui vient tout juste de goûter aux plaisirs de l’amour et de la tendresse avec Vérité, se le voit déjà arraché par une quête pour sauver le royaume. Elle tient pourtant bon, avec en elle, l’espoir d’un renouveau.

Mais tout dérape quand Royal proclame son frère mort en mission. Il s’approprie alors le titre de roi-servant, s’entoure de nobles des terres de l’Intérieur (qui sont fidèles à feu sa mère), décide d’installer la cour à Gué-de-Négoce au centre du royaume et y amène tout ce qui fait Castelcerf : des meubles en passant par les bêtes ainsi que son propre père malade et la reine Kettricken. Nul n’a le choix, Royal exige et menace. FitzChevalerie, aidé par Umbre, le fou et Burrich, fait ce qu’il peut pour contrer les plans de Royal mais certains secrets vont finir par se retourner contre lui. Molly est partie, le clan d’Art formé par Galen est à la botte de Royal et pourchasse Fitz. Heureusement, Oeil-de-nuit son loup est là qui veille. Mais cette magie du Vif est aussi risquée que celle de l’Art, l’un comme l’autre peut à la fois sauver ou condamner ceux qui les pratiquent.

Et voilà encore un tome aux multiples péripéties et bouleversements. Ce qui est sur, c’est qu’on ne s’ennuie pas avec l’imagination de Robin Hobb. Et c’est tant mieux, on en redemande ! Vite le tome 4 !

  1. Evanell

    novembre 11

    Hello !
    Tu me donnes tellement envie de le lire ! À chaque passage à la FNAC ou autre je n’ai qu’une envie, acheter cette collection qui me fait de l’oeil depuis tellement longtemps…
    J’espère que le Papa Noël te l’offrira 🙂
    Belle soirée à toi.
    Evanell.

  2. Comme promis, me voilà haha !
    C’est vrai que ça m’a l’air d’être une saga vraiment sympa, riche en rebondissement ! Merci pour la découverte du coup, et puis, si un jour j’ai l’occasion de lire le premier tome, je n’hésiterais pas 🙂

    • Manon

      décembre 4

      J’ai terminé hier le tome 5, et comme d’habitude, j’aimerais avoir toute la série sous le coude pour pouvoir la « binge reader » :p

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *