Lady Helen, le Club des mauvais jours – Alison Goodman

septembre 7
1 Commentaire

Bonjour tout le monde !

Si vous le voulez bien, parlons ce matin de ma dernière lecture. C’est un roman pour adolescent envoyé par On lit plus fort, allias Gallimard Jeunesse. Un premier volume pour une nouvelle trilogie écrite par Alison Goodman, l’auteur de Eon et Eona. Il est sorti le 18 août dernier. Il s’appelle Lady Helen, le Club des mauvais jours. Le récit se déroule en Angleterre sous la Régence, en 1812.  Pendant un mois, on découvre Lady Helen qui s’apprête à faire ses débuts dans la société, d’abord en étant présentée à la reine Charlotte, puis en organisant son propre bal. Mais son avenir n’est pas aussi prévisible que le souhaitent ses tuteurs, son oncle et sa tante.

Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait alors la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie de privilèges et d’insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?

C’est drôle, la veille de commencer cette lecture, j’ai regardé le film Orgueil et préjugés et zombies où le monde de Jane Austen est envahi de morts-vivants. Ce mélange est pour le moins étonnant, mais il fonctionne. Et il en va de même de cet ouvrage. Les codes de la société de cette époque sont bousculés par cette chasse visant à vaincre des créatures fantastiques aspirant l’énergie du peuple, les Abuseurs. Lady Helen, tout juste 18 ans, a toujours senti qu’elle était différente. Elle craignait d’avoir hérité de la folie supposée de sa mère. Celle-ci lui a effectivement légué quelque chose mais ce n’est pas de la folie. Ce sont des dons incroyables qui vont bouleversés sa vie pour toujours.

Voilà une lecture pour le moins inattendue. Je ne pensais pas du tout accrocher et puis j’ai été happée par les pages et les aventures d’Helen. Les derniers chapitres accélèrent et l’on a très envie de connaître la suite. Pour les adeptes de romances historiques et de fantasy noire (oui les deux combinés sont possible, la preuve), foncez !

  1. Il est dans ma PAL 🙂 !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *