Case N°3 : Danse

décembre 3
Aucun commentaire pour le moment

Hello !

La case du jour s’ouvre sur le tableau Danse. Comme beaucoup, je suis une passionnée de cette discipline et j’apprécie les belles photos de danseurs et danseuses. Je les choisis au feeling si on peut dire, j’aime la beauté des corps, d’une position, d’une attitude et de l’émotion qui passe par l’artiste (photographe et danseur). Vous verrez dans ce tableau des décors variés, de la couleur comme du noir et blanc.

Petite, je pratiquais la gymnastique. Et puis, j’ai assisté à un spectacle de l’école de danse de ma ville et là : révélation. J’ai voulu essayer, pour moi aussi avoir de beaux costumes lors du gala de fin d’année. J’ai commencé vers 10-11 ans par du moderne jazz avec une professeur géniale, Agnès. C’est vraiment elle qui m’a donné le goût de la danse. Puis je me suis mise au classique, j’ai fait un peu de hip-hop lors de stages, enfin j’ai découvert le contemporain. J’ai dansé jusqu’à l’année du bac, puis j’ai quitté ma petite ville lozérienne pour venir étudier à Clermont-Ferrand. Et là, flemmarde comme je suis, je n’ai pas cherché de nouvelle école. Je crois que j’avais peur de ne pas retrouver la complicité que j’avais avec mon groupe et avec notre professeur depuis des années. Mais après deux ans sur Clermont, j’ai décidé de redescendre les weekend pour retrouver mon école et assister au cours de contemporain que je suivais avant. J’ai fait deux années comme ça. Puis les années ont passé, ma flémingite aiguë est revenue, mon copain est venu s’installer sur Clermont et j’ai oublié de danser. Bien sur, ma passion était toujours là et dès que je le pouvais, j’allais voir un spectacle. Finalement, une amie avec qui je dansais en Lozère m’a re-motivé et je l’ai suivi au conservatoire pour assister à un cours de contemporain adulte. J’ai re-signé cette année et j’en suis très contente.

C’est fou comme quelques notes de musique peuvent m’émouvoir. Par exemple, dès que j’entends les premières notes du Lac des Cygnes de Tchaïkovsky, j’ai la chair de poule. Une danse de groupe me bouleverse, quelque soit le type de danse et quelque soit le contexte. J’ai du voir tous les films existants autour du thème de la danse. Danse ta vie a bercé mon adolescence, j’ai du le regarder une bonne centaine de fois. L’an dernier, j’ai découvert la série Flesh and Bone et forcément, je l’ai binge watché. Il en va de même pour les livres, dès que ça parle de danse, je fonce. J’ai d’ailleurs adoré la BD Polina de Bastien Vivés et j’ai hâte de découvrir le film adapté. Je suis maintenant les comptes Instagram de quelques ballerines françaises comme Aurélie Dupont, Dorothée Gilbert ou encore Mathilde Froustey. Et je me régale de leurs photos, tout simplement.

Je vais m’arrêter là, sinon la case n°3 va s’étendre à la 4, 5 et 6. Je vous ai sélectionné quelques photos, comme d’habitude. Bon samedi !

dance

Photo de droite en noir et blanc : de Christopher Peddecord ; Misty Copeland et Alexandre Hammoudi ; Natalie Kusch par Leo Stopfer.

danse

Photos du bas : par Tatiana Mikhina ; photo en noir et blanc tirée du livre The Art of Movement par Ken Browar et Deborah Ory.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *